L'élevage bovin


Elevage porcin
Elevage ovin
Volailles

 

 

Les pâturages alpins - véritable paradis pour les animaux

Avec 1,8 millions d'hectares environ, l'Autriche a une réserve de pâturages extrêmement étendue. Près du quart du pays est fait de prairies, d'herbages et de pâturages alpins. La qualité de la viande bovine est garantie dans ces conditions par la densité optimale des cheptels, la diversité de la base en aliments naturels, les soins apportés à l'élevage et la compétence supérieure des exploitants.

Facteur économique important

Le cheptel bovin autrichien est de 2 millions de tête pour environ 82.000 eleveurs de bovins. Sur ce chiffre, 1/2 environ sont des vaches laitières. La production annuelle brute de viande bovine et de veau est de 207.000 tonnes environ, ce qui donne à l'élevage bovin autrichien une dimension économique non négligeable. Pour un produit total des productions agricoles de 5,4 milliards de Euro, la valeur ajoutée provenant de l'élevage bovin est de 13,7%, soit environ 545 millions de Euros.

Races bovines en Autriche

L'Autriche se concentre principalement sur les bovins de rapport mixtes, lait et viande. La race la plus répandue est la vache pie avec un taux de 81,3%. Viennent ensuite la vache brune des Alpes avec 10%, la Holstein avec 2,6% et les races typiquement autochtones Pinzgauer (2,3%) et la vache grise de montage (0,7%). Les races à viande abondante ont connu un net essor avec l'Angus, le Limousin, le Charolais, la Blonde d'Aquitaine (1,1%) et les autres races représentant 2% des populations.

L'Autriche exportatrice traditionnelle de viande bovine

Avec environ 566.000 bovins abattus chaque année, l'Autriche s'est imposée, bien au-delà de ses frontières, comme importante productrice de viande de boeuf au coeur de l'Europe. Bien qu'elle ne réalise qu'un peu moins de 3% de la production européenne de viande bovine, l'Autriche a acquis le statut de grand exportateur reconnu.

Viande contrôlée d'animaux sains

Une raison en est l'excellente santé du bétail. Ainsi, il n'y a plus eu de cas de fièvre aphteuse en Autriche depuis 1981. Par ailleurs, il n'y a pas eu un seul cas d'ESB. Les restrictions rigoureuses en matière des importations et l'interdiction de nourrir les ruminants avec des farines animales contribuent à la sécurité de la viande autrichienne.

Qualité plutôt que quantité

Les structures d'exploitation sont particulièrement propices pour l'élevage bovin en ce sens qu'elles restent à la dimension de l'homme et lui donnent les moyens d'un suivi de tous les instants. En moyenne européenne, la moitié des bovins sont élevés dans des cheptels de plus de 100 animaux, proportion qui n'est en Autriche que de 5,5%. La moyenne nationale en Autriche est de 23 bovins par exploitation, dont 9 vaches laitières.
 

 

Bildzeile Rinderhaltung